Le stashing ou le squelette dans le placard

Ton petit monde n’a aucun secret pour lui/elle.  Mais toi… tu ne sais rien du sien et si tu lui en parle, il/elle est évasif(ve), dit que rien ne presse, a toujours une excuse pour ne pas te présenter à ses potes ou à sa famille. Ton profil FB renseigne que t’es amoureux(se), le sien dit qu’il/elle est célibataire ou que “c’est compliqué”…  méfiance… tu es peut-être victime de stashing (de l’anglais to stash: cacher, planquer).

“On est ensemble mais on ne le dit à personne hein?”. Qui ne s’est jamais planqué dans un coin sombre de la cour de récré pour mettre au point avec sa moitié du moment cette stratégie dont un des objectifs était d’éviter les “Marc il est amoureux de Nadineuuuu! Lalalèreuuuu!”.  La vie d’ado c’est déjà assez gavant comme ça pour ne pas en rajouter une couche. Quand on a douze ans et que l’amour ne dure que quelques jours sinon le temps d’une récré ça passe…

Mais quand l’enfance s’en va, que l’adulte s’en vient et que la relation dure, refuser de l’assumer en la cachant à son entourage est une expérience (très) difficile à vivre: sentiment de culpabilité, perte de confiance en soi…  nous avons butiné sur la Toile à la recherche de conseils susceptibles de te tirer de ce mauvais pas: en parler, ne pas culpabiliser et…ne pas perdre son temps sont ceux qui reviennent le plus souvent.

Source : Le stashing, ou quand votre moitié vous planque