Je te sers un Bicky Beaufger ?

Habituellement, les posts de Bicky Burger sur Facebook ont le mérite d’être fun et parfois même marrants. Mais depuis hier, la marque est l’épicentre d’un scandale. Et pour cause, sur la campagne de pub on peut apercevoir un homme non-content de ne pas avoir reçu le véritable Bicky et qui assène un coup à une femme.
Au-delà de la violence que reflète l’image, on soulignera également l’aspect sexiste du cliché. Un contenu peu ragoûtant, qui peine à passer chez les utilisateurs Facebook.

La polémique laisse à penser que l’équipe de community managers avait certainement un peu trop forcé sur le Bicky la veille et a été prise d’un excès de confiance le lendemain. Néanmoins, elle aurait pu s’abstenir, ça nous aurait évité l’indigestion !

Le burger à la boîte verte fait l’apologie de la violence à l’encontre des femmes, à un mois et demi de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.
Rappelons que les statistiques de 2019 relatent que tous les deux jours, une femme est tuée par son ex ou son conjoint. Une campagne qui rend l’hamburger beaucoup moins digeste qu’auparavant !

Entre indignation et demandes de retrait , les réactions ont fusé les réseaux sociaux à l’encontre de la publication. Comble de l’ignominie, il a fallu attendre plusieurs heures avant que le post soit supprimé. Un message d’excuse a été publié. Cependant, à l’heure actuelle, ce mot n’apparaît déjà plus sur la page Facebook de la marque.

Une pub qui donne envie de vomir son Bicky ! Comment est-ce qu’en 2019, un tel scandale est-il encore possible ? Cela dit, Facebook a tout de même sa part de responsabilité dans l’affaire du burger de la honte. Le réseau social a contribué à cette incitation à la violence en permettant la publication du dessin.

Non classé, #BadBuzz #Misogyne #Sexiste, #Banalisation, #Food #Violence #BickyBurgerRead More